a

Adouci : adouci est une finition à l'eau qui se réalise sur des chaînes d'adoucissage, à partir de grandes tranches de pierre sciée (mises ensuite à dimension) ou élément par élément traité en continu. Le travail des petites surfaces, moulures, courbes, etc... s'effectue manuellement ou au moyen de meuleuses mécaniques, avec des abrasifs au grain adapté.
La surface est unie, mate, sans aucune rayure apparente.

  

 

Adouci bleu : la teinte est gris bleu moyen à foncé.
Adouci foncé : la teinte est gris foncé à noir.
Les légères nuances de teintes s'observent entre pierres différentes ou provenant de bancs différents.

 

b

Boète : terme régional. Désigne une petite ouverture ronde ou rectangulaire sur une façade de bâtiment agricole.

 


Boucharde
: outil technique de la taille de la pierre.
tailleur boucarde

Bouchardé : c'est une des deux tailles manuelles les plus courantes des pierres bleues (avec la ciselure). Elle s'effectue à l'aide de la boucharde, marteau à une ou deux têtes interchangeables en acier, composées chacune d'un damier de pointes pyramidales dites pointes de "diamant".

Bouchardé fin :
   
Sa teinte : la teinte d'ensemble est gris très clair ; on peut distinguer de nombreux points blanchâtres sur un fond gris sombre.

Bouchardé gros :
   

c

Calcaire Givétien et Frasnien : calcaires formés à l'ère primaire entre -380 et -365 millions d'années.

Cavet : corniche située en bas d'un édifice et servant à éloigner l'eau de pluie de la base de la fondation.

Ciseau : outil technique de la taille de la pierre.

tailleur ciseau

Les ciseaux en acier sont de forme prismatique ou cylindrique avec une extrémité plate tranchante en carbure de tungstène. La largeur du tranchant varie de 1 cm (ciselés) à 5 ou 8 cm (ciseaux larges) selon les différent s travaux de ciselage à effectuer.


Ciselé
: taille traditionnelle par excellence. Réalisé sur une surface sciée, eventuellement rectifiée à la meule, le ciselé est généralement parallèle, oblique ou perpendiculaire à l'une ou l'autre des arêtes.
Sa teinte : la teinte d'ensemble est généralement gris clair ; on peut distinguer le gris très clair des ciselures contrastant avec le gris foncé de la matière restée brute, de legères variations de teintes s'observant selon l'orientation des stries et en fonction de la lumière.

Ciselé manuel :

Ciselé mécanique : exécution mécanique du ciselé manuel. Une fraise multiple munie de dents diamantées attaque la tranche sciée, perpendiculairement à la surface, en donnant à la ciselure mécanique son profil plat caractéristique. L'avance automatique de la machine assure le parallélisme des ciselures et leur espacement régulier.
Sa teinte : la teinte d'ensemble est généralement gris clair ; on peut distinguer le gris très clair des ciselures contrastant avec le gris foncé de la matière restée brute.

 

  Ci-contre :
Clé de voute


Claveaux
: éléments latéraux de l'arc surmontant une porte ou une fenêtre.

Clivage : le clivage mécanique se réalise à la cliveuse hydraulique, sorte de guillotine composée de deux lames tranchantes superposées. Le clivage manuel, effectué à l'aide de burins plats, permet sur le chantier le découpage de pierre de grandes dimensions.

Clive : cet éclatage présente l'aspect naturel de la pierre : une surface à gros éclats, avec des bosses et creux de formes diverses, répartis irrégulièrement. La cassure est gris foncé et parsemée de points brillants.

Corniche : courronnement d'un mur sous le toit supportant le dispositif d'évacuation de l'eau de pluie (gouttière). La corniche est le plus souvent construite en pierre sur Wallers-Trélon ce qui la différencie de la corniche en briques plus courante dans l'Avesnois.

 

Ci-contre :
Corniche dentelée


Crop
:

d

 
e

 
f

Flamme : finition spécifiquement mécanique obtenue par passage d'un jet de flamme sur une tranche de pierre sciée, avant mise à dimension des produits finis. Elle ne s'applique que sur des grandes surfaces et dans les cas spécifiques les champs et retours vus peuvent être flammés (les arêtes sont alors brisées).
La flamme, simple ou multiple, parcourt automatiquement toute la surface du parement. Le chos thermique fait éclater les grains superficiels et donne la texture spécifique de cette finition.
Sa teinte : l'aspect est généralement rugueux, la teinte d'ensemble est gris clair. Le détail présente une multitude de taches blanchâtres de formes irrégulières et réparties plus ou moins uniformément sur un fond gris moyen.

g

Gradine : la gradine estun ciseau d'acier en forme de peigne ; la dimension des dents tranchantes et la largeur de la panne sont variables.

Gradiné : dans la taille traditionnelle manuelle, le gradiné était une taille d'affinage, peu courante en Wallonie, préparatoire aux tailles les plus fines. Actuellement, c'est une taille essentiellement mécanique, effectuée à la fraise sur de grandes surfaces sciées mises ensuite à dimension.
Sa teinte : les tries gris clair contrastent avec la pierre brute gris sombre.

h

 
i

 
j

 
k

 
l

 
m

Maillet cylindrique : outil technique de la taille de la pierre.
tailleur depierre maillet

Massette : outil technique de la taille de la pierre.
tailleur  massette

Meulé : finition mécanique qui peut s'effectuer à sec avec des abrasifs au carborundum, diamantés ou similaires, ou à l'eau, à l'aide de plateaux de draissage diamantés. Elles se réalisent soit au moyen de meuleuse mécaniques pour les petites surfaces, moulures, courbes, etc, soit sur des chaînes d'adoucissage à partir de grandes tranches de pierre sciées.
La surface est unie, toute trace de sciage éliminée, couverte de fines rayures circulaires de directions quelconques, visibles à peu visibles (0,2 mm de prof. max.) selon le grain de l'abrasif ou du plateau utilisé.
Sa teinte : le meulé gris offre des surfaces légèrement plus claires que les meulés bleus. L'échelonnage de ces opérations de finition permet d'offrir une large gamme de nuances dans les teintes gris clair à bleu gris clair.


n

 
o

 
p

Petit Granit : le petiti granit est un calcaire crinoïdique gris bleu et compact, du Tournaisien. Formé par l'accumulation de débris de Crinoïdes cimentés par de la calcite microcristalline, le petit graniit revèle cette structure dans des usages marbriers (fond noir moucheté de blanc, dont le caractère décortatif es localement renfocé par la présence de coraux, coquilles,...) et dans les taillles rustiques (minuscules facettes brillantes sur fond noir brut).
La pierre sciée ou taillée présente des nuances de teinte liées à la dimension des débris de Crinoïdes et à l'abondance du liant. Ces nuances que l'on constate banc par banc au sein de chaque carrière s'atténuent avec la patine. Les pierres plus claires sont généralement réservés à la taille et les pierres plus foncées à la marbrerie.

Les défauts entrainant le rebut sont strictement codifiés, ainsi que le classement des pierres saines en quatre catégories, selon leur aspect et leurs usages privilégiés. On distingue ainsi :

  • Les pierres de sculture pour monuments funéraires ou travaux exceptionnels
  • Les pierres pour les constructions de prestige, certaines restaurations ou les travaux marbriers
  • Les pierres de tailles ou de revêtement pour la construction
  • Les pierres à moellons, bordures et dalles de trottoirs.

Pierre de Tournai : voir Tournai.

Pointe : outil technique de la taille de la pierre.
tailleur pointe

Poli : dernière finition de type marbrier : anciennement, la pierre, préalablement adoucie, était terminée à la potée d'étain ou d'émeri ou bien encore à l'acide oxalique et éventuellement cirée. Le poli brillant n'apparait qu'à ce dernier stade des finitions. Actuellement, le travail n'est fait à la main que pour les petites surfaces, moulures, objets, etc... à l'aide d'un tampon de feutre ou de drap serré ou humidifié ; il est principalement réalisé mécaniquement sur les trains de polissage, élément par élément (bandes, dalles, tablettes...) ou à partir de grandes tranches de pierre mises ensuite à dimension.
La surface est unie, brillante et refléchissante, sans aucune rayure apparante.
Sa teinte : le poli fait ressortir les différentes caractéristiques propres à chaque pierre. Les taches blanches, veines, limés,... sont mis en évidence : la nature et la structure des fossiles apparaissent distinctement. C'est au polissage que les teintes, gris foncé à noir, apparaissent avec leur différentes nuances (bleuté, beige...) ; les pierres provenant des bancs marbriers, naturellement plus foncés, se prêtent au mieux à cette finition.

q

 
r

 
s

Sbattu : la taille manuelle est effectuée à la point (ou à la broche) sur une surface sciée ou clivée. Le sbattu mécanique, gros ou fin, se réalise uniquement sur de grtandes surfaces sciées, à l'aide d'un outil possédant 1 à 4 dents ou lames en carbure de tungstène, monté sur un marteau mécanique de force variable. La mise en dimension des produits finis s'effectue après la taille.
Sa teinte : fond gris sombre parsemé de coups blanchâtres.

Scie : état de surface d'une pierre sciée mécaniquement par des armures de sciage. Le sciage laisse des traces qui apparaissent sur les surfaces sous forme de petites ondulations ou décrochements d'environ 0,1 à 1 mm de profondeur, parrallèles et suivant la direction du sciage des armures ou du fil, parallèles mais d'allure circonférentielle lors du sciage au disque.
Sa teinte : la teinte de la pierre est gris clair avec de légères nuances réparties de manière diverse sur l'ensemble de la surface, en fonction du mode de sciage.

Sclypé : le sclypé est une taille exclusivement mécanique effectuée à la laye mécanique (fraise fixe), directement sur de grandes surfaces sciées, mises ensuite à dimension.

Strie : taille manuelle réalisée à la pointe (ou à la broche) sur une surface généralement clivée.
Sa teinte : fond gris sombre parcouru de lignes blanchâtres.

t

Taille ancienne : la taille ancienne manuelle était une taille d'affinage du travail du taillleur de pierre. C'est un ciselé effectué sans nombre de coups bien déterminé (plus ou moins 20 à 30 coups par dm), les stries étant non continues, parallèles aux arêtes pour la taille ancienne verticale, ou légèrement inclinées pour la taille ancienne oblique.
Sa teinte d'ensemble est gris clair ; les stries (si taille manuelle) ou les coups (taille mécanique) gris très clair contrastent avec le gris foncé de la matière restée brute d'éclatement.

Taille ancienne mécanique : appellation pour désigner une taille effectuée au ciseau pneumatique ; elle n'a que peu d'analogies avec la taille ancienne manuelle et ressemble pratiquement à un sbattu très fin.

Pierre de Tournai : la pierre de Tournai est un calcaire gris argilo-siliceux, caractéristiques du Tournaisien de la région de Tournai. Cette pierre à grain très fin est caractérisée par la présence d'ossicles de Crinoïdes et de débris de coquilles, localement abondants.
La pierre de Tournai prend toutes les tailles des pierres bleues.

u

 
v

 
w

 
x

 
y

 
z

 
- 123